Archive for the ‘Exotique’ Category

h1

Ca y est: le nouveau Coup de fourchette est sorti

avril 22, 2009

Le Coup de fourchetteC’est toujours une émotion quand le guide arrive de l’imprimerie, encore tout frais, avec une petite odeur de papier et d’encre indéfinissable. Le nouveau guide gastronomique de 24 heures, le Coup de fourchette, m’est arrivé aujourd’hui. Ca n’a l’air de rien, mais c’est l’aboutissement de semaines de travail, de tests, de vérifications, de revérifications, de corrections. Mais le bébé est beau. Il faut dire qu’on a tout changé… sans changer l’esprit. Je m’explique.

L’esprit est le même, à savoir un guide des restaurants qu’on aime. La consigne à notre petite équipe de testeurs est de ne choisir que des restaurants qu’ils conseilleraient à des amis, quel que soit le genre. Ca ne vous arrive pas, à vous, de demander à un copain « T’irais où pour manger une fondue? » Eh bien, avec le Coup de fourchette, on essaie de répondre à ça. Les 307 restaurants qui y figurent ne sont pas tous des gastros hauts de gamme et chers, il y a de tout, depuis le bistrot à fondue jusqu’au trois-étoiles Michelin.

Alors, qu’est-ce qu’on a changé, me direz-vous? Le format, d’abord, plus petit, plus pratique, facile à glisser dans la poche intérieure d’une veste ou dans un sac à main. Le graphisme, le logo, la couverture, ensuite, pour être plus moderne, plus lisible. Le nombre de restaurants (307 au lieu de 230!). La couverture régionale, puisqu’on a vraiment les meilleurs restos de Suisse romande, même si Vaud est un peu surreprésenté, évidemment. Les textes, eux, sont plus courts, plus incisifs. Des types de tables ont fait leur apparition pour aider au choix (bistrots, traditionnelles, modernes, créatives ou d’ailleurs).

Et tout ça pour 34 francs (29 pour les abonnés…). C’est vraiment donné…

Pour commander: shop.24heures.ch

h1

Mes nouveaux posts

mai 25, 2008

Sur http://leblogdedave.hautetfort.com/, une recette Fin Bec de Boeuf aux brocolis, façon chinoise

Sur http://davemog.blog.24heures.ch, une petite chronique sur la Grande Table de Morges.

h1

Lausanne-Phuket tout simplement

mars 5, 2007

On l’avait un peu raté ces derniers dix-huit mois, juste parce qu’un énorme échafaudage camouflait l’immeuble. Les travaux sont finis, on a découvert le Phuket, tout petit restaurant thaï du chemin du Closelet (sous la Migros vers la gare…). Et on a bien fait. La décoration est toute simple, mais agréable. Les vingt-cinq places assises sont souvent prises, spécialement à midi où il vaut mieux réserver. Mme Santisombutkasam reçoit avec une gentillesse évidente. Et on mange fort bien à des prix riquiquis. Read the rest of this entry ?

h1

Un rêve de globe-cooker

janvier 30, 2007

Fred ChesneauIl y a vraiment des types pas sympas pour un sou. L’exemple: Fred Chesneau. Ce jeune cuisinier français fait juste ce que je rêve de faire. Voyager par la cuisine. Fred, donc, fait partie du Club des nouveaux explorateurs de Canal+. Une dizaine de frappadingues qui sillonnent le monde et qui diffusent leurs reportages le dimanche à 17 h sur la chaîne TV. Fred, donc, c’est le Monsieur Bouffe de l’équipe. Ce dernier dimanche, place son premier sujet: la Thaïlande. Il faut dire que c’est facile: les Thaïs ne pensent qu’à manger, partout, tout le temps, et tout ça avec une infinie variation de saveurs et d’épices, de plantes et de mets.

Read the rest of this entry ?

h1

Ah, le barbecue coréen!

janvier 15, 2007

Samedi, c’était l’anniversaire de la petite Valérie. Je ne donnerais pas son âge parce que je ne maîtrise pas très bien les gros chiffres… Et comme Valérie est Coréenne de naissance et de coeur, elle nous a fait un repas coréen. A Lausanne, l’Arirang, à l’avenue du Théâtre, est le seul resto à proposer cette cuisine variée, épicée et goûteuse. A Genève, il y en a quatre. Mais je préfère encore aller chez Valérie, quand elle met les petits plats dans les grands. Read the rest of this entry ?

h1

Un japonais à Lavaux

décembre 20, 2006

Le Vieux-Moulin a donc vécu. Ce restaurant au bord de la route cantonale jouit d’une situation exceptionnelle mais pas toujours d’une clientèle fidèle. Pour le remplacer, voici le Zen, qui comprend un wine et saké bar en été, sur la terrasse (donc pas accessible aujourd’hui…), un coin sushi qui respecte la tradition du rituel et un restaurant fusion, qui fait se rencontrer cuisine japonaise et d’ailleurs (carré d’agneau roti et son jus de beurre de soja, terrine d’anguilles au foie gras et sa compote de pommes au curry…)

Je ne suis pas encore allé, mais mon beau-fils y a fêté le Noël de son entreprise, et il a trouvé pas mal du tout. Vous y êtes déjà allés, vous?

Le Zen, 1098 Epesses, Tél. 021 799 55 40. Ouvert tous les jours si j’ai bien compris le site…

h1

Un dessert de Noël original

décembre 19, 2006

Coup de projecteur sur l’excellent Eggs and Mouillettes où la gentille Fabienne propose comme dessert de Noël un lait aux épices arrosé de whisky qui a l’air pas mal du tout.

h1

Le soleil chez Janou

novembre 12, 2006

Le Kahuna

Mea culpa. J’avais rédigé un billet pour dire tout le bien que je pensais du Kahuna, à l’avenue du Chablais, à Lausanne, et certains lecteurs y ont vu une contre-publicité pour ce bar tahitien pas comme les autres. Alors, je reprends à zéro. Pour ceux à qui l’avenue du Chablais ne dit rien alors qu’ils la prennent sans doute souvent, c’est l’avenue qui monte depuis la sortie de l’autoroute de Malley en direction du quartier du même nom. Et là, juste avant le giratoire, des plantes vertes et des lumières indiquent le bar de Janou Weber. Je le dis très fort, ça vaut la peine de pousser la porte et d’être accueilli par la propriétaire-barwoman-cuisinière du lieu. Read the rest of this entry ?

h1

Trois Afghans en paix

octobre 11, 2006

La gastronomie aide à voyager et à comprendre le monde aussi. L’autre soir, un collègue afghan m’a invité à découvrir son nouveau bistrot de prédilection… Chez l’Afghan, à Pully. La cuisine afghane, effectivement, manquait à mon expérience. Mais je ne connaissais pas grand-chose au pays non plus, hormis ce qu’on peut en lire à la page internationale des journaux. Drogue, attentat, talibans, etc. Installé à table, nous avons donc dégusté une dizaine d’excellentes spécialités , pendant que mon collègue et les trois frères Haider me racontaient leur pays, sa douceur, leurs souvenirs vieux de vingt ans, leur envie de retourner au moins une fois chez eux. Il y avait tant de nostalgie dans les paroles de ces émigrés que je me sentais chanceux de vivre dans un pays calme, parfois trop calme peut-être, mais où mes racines étaient toujours plantées, ma famille à mes côtés, mes amis pas forcément disséminés aux quatre coins du monde.

Et sur la table? Des entrées toutes simples, avec des légumes tout simples (poireaux, pommes de terre, épinards, pois chiches), de la viande aussi (mouton, poulet, boeuf). Des plats où riz et raisins secs se mêlent, où le coriandre est très présente. Une cuisine aux goûts bien présents, mais où le piment est présenté à part, en pâte que chacun ajoute comme il l’entend. Sur la table aussi, le pain, la sauce au coriandre, les légumes au vinaigre. Le service est encore jeune, aucun des frères n’était dans la restauration avant le lancement de leur aventure, une aventure vécue comme un hommage au pays qu’ils regrettent.

Chez l’Aghan, ch. des Roches 1, 1009 Pully. Tél. 021 729 91 80. Fermé le samedi midi et le dimanche (susceptibles de changement). Les Haider font également traiteur et vendent à l’emporter.

h1

Un Indien très lounge

octobre 6, 2006

Il faut parfois passer la frontière, même très peu, pour faire un beau voyage. En plein centre de Divonne, au coeur d’un patio moderne, voici le Karishma Lounge, un endroit très tendance où on peut boire un verre dans un décor tout de bois foncé et de lumière douce. Mais on peut aussi y manger à midi un menu express à 9€90 ou y déguster midi et soir une belle gastronomie indo-pakistanaise. Pour une fois qu’un resto indien ne sent pas le bon marché, il est utile de le signaler. Là, le service est classe, l’environnement luxueux, les prix corrects et la cuisine excellente.
Karishma Lounge, 76, Grand-Rue, 01220 Divonne-les-Bains. Tél. 0033 4 50 99 07 07. Ouvert 7/7.