Archive for the ‘Vins’ Category

h1

Quoi de neuf, Docteur?

février 24, 2009

Pas mal de tests de vins:

Publicités
h1

Un gentleman-vigneron

mars 4, 2007

Le DézaleyFranchement, je suis un garçon chanceux. L’autre jour, sur ce blog, André Rochat m’invitait à une soirée de dégustation à l’Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin, pour découvrir les vins de Louis Philippe Bovard, à Cully. Et j’ai eu bien raison d’accepter. Pour plein de raisons…

Read the rest of this entry ?

h1

Quel prix mettez-vous pour le bonheur?

novembre 23, 2006

pape-clement.jpgInvité mercredi soir à la dégustation de la maison Bolle, dans les sous-sols du Château de Morges (à titre privé). C’est toujours aussi bien organisé, avec une soixantaine de vins à déguster au fil de tables thématiques (Bordeaux, Vallée du Rhône, Italie, Espagne, etc.), avec la présence de plusieurs producteurs étrangers qui viennent défendre leurs crus. Parmi les vedettes de cette année, les vins de Bernard Magrez, le monsieur qui possède 2000 hectares de vignes de par le monde. En particulier la galaxie Château Pape Clément.

Chez Magrez, on est donc passé par étapes d’un Château Pérenne (1res Côtes de Blaye) à 25 fr. la bouteille jusqu’à un Pape Clément 1998 à 140 fr. Je ne suis qu’un amateur vaguement éclairé. Mais je distingue quand la différence entre les deux, entre un vin agréable, bien équilibré, au rapport qualité/prix excellent, et un vin sublime, qui défiera le temps dans ma cave et s’en portera bien. N’empêche, 140 balles la bouteille, ça fait cher le bonheur, non? Ou, autrement dit, le plaisir que j’aurai à la dégustation du deuxième vaut-il six fois plus que celle du premier? Vous mettez combien pour une bonne bouteille, vous?

Evidemment que j’ai fait quelques petites folies, surtout que le carnet de commandes est à la sortie de la dégustation et qu’on a envie, à ce moment-là, de commander beaucoup trop. Mais je me suis arrêté à un Hermitage de toute beauté, à 41 balles…

h1

Dix vins, et beaucoup plus

novembre 1, 2006

dixvins.jpgHonte à moi, franchement. Je n’avais encore jamais mis les pieds aux Dix-Vins sur le divan, le bar qui trône à l’entrée des Galeries du Cinéma. Hier soir, après « L’homme de sa vie » (film magnifiquement long, presque un peu trop), on s’est retrouvés avec Anthony et Fabienne audit bar. Un choix de dix vins du monde et de Suisse au verre (cinq blancs, cinq rouge, de 5 à 7 fr. 50 le verre). Un choix d’une vingtaine de tapas chaud ou froid (entre 4 fr. 50 et 10 fr.). Une atmosphère cossue et lumière tamisée. C’est sympa. A part deux bouteilles de Chollet, à Aran, je ne connaissais aucune des huit autres étiquettes « world ». Mais on s’est laissé faire par un blanc et un rouge espagnols d’excellente tenue. Et on a picoré élégamment du boeuf un poil trop cuit mais délicieux, du poulet au curry vert pas trop relevé, des crevettes tandoori croquantes, etc. Bref, un joli coin pour un apéro chic ou un après-film tranquille.

Les Dix-Vins sur le divan, rue du Petit-Chêne 27, Lausanne. 

PS 1: en plus, c’est non-fumeur…

PS 2: je n’ai pas trouvé le divan…

h1

Juste pour rire

octobre 20, 2006

Je buvais un café hier avec un collègue genevois, qui a conservé quelques vignes de son père paysan. Ca l’amuse de cultiver 2000 m2 tout seul et de livrer à la Cave de Genève. Quand il m’a expliqué qu’il allait devoir arracher ses vieilles vignes et replanter, je lui ai demandé quel cépage il allait mettre. Réponse: « Du chasselas, ce sera bientôt une spécialité… »